English

Informations générales

Profil et caractéristiques

Créé en janvier 2004, le Centre Métropolis Atlantique est un catalyseur pour la recherche interprovinciale et la collaboration intersectorielle dans la région. Mettant à profit l'expertise des universités de la région, les cinq domaines de recherche du Centre sont répartis de manière à mettre en commun les efforts des chercheurs, des organismes communautaires, des associations d'immigrants et des gouvernements fédéral, provinciaux et municipaux.

Les chercheures et chercheurs des domaines de recherche étudient les facteurs qui influencent l'immigration et l'émigration, y compris les réseaux familiaux et culturels, l'économie, la diversité linguistique, l'éducation, l'accès aux services légaux et en matière de santé, la sécurité et les droits de la personne, les femmes immigrées et les rapports hommes/femmes, les structures politiques, les modèles de migrations internationales et l'évolution des notions de citoyenneté et d'identité nationale dans le contexte d'une globalisation croissante.

En travaillant avec les autres centres Métropolis du pays, le Centre Métropolis Atlantique fait valoir les préoccupations régionales dans le cadre des priorités nationales du Projet Métropolis. Grâce à ce réseau et à celui de Métropolis International, les équipes du Centre Métropolis Atlantique contribuent à l'avancement des connaissances sur les migrations des populations, développent des modèles d'analyse adaptés aux réalités de la région et contribuent ainsi au développement de politiques et de pratiques efficaces en Atlantique.

Attraction et rétention des immigrants

Comment attirer et retenir les immigrants dans la région Atlantique est une des priorités de recherche du CMA. Compte tenu de la répartition démographique de la région et du déplacement de la population à l'intérieur et à l'extérieur des provinces Atlantiques, les deux pôles de cette problématique représentent autant d'éléments essentiels à la réflexion et au travail des intervenants gouvernementaux, des organismes communautaires, ainsi que du secteur privé en Atlantique. La taille relativement restreinte des communautés culturelles immigrantes de la région présente par ailleurs des opportunités de recherche intéressantes pour ceux qui s'intéressent aux politiques d'intégration sociales et culturelles. Ces recherches sont importantes car elles permettent de souligner la nécessité de développer des infrastructures mieux adaptées aux besoins des nouveaux arrivants et des minorités culturelles. Le CMA s'intéresse autant à la recherche sur les questions relatives à l'intégration, l'immigration et à la diversité culturelle dans les grands centres urbains que dans les régions rurales et les villes de plus petite taille.

Langues officielles

Les recherches du CMA sont menées dans les deux langues officielles du Canada. La documentation officielle du Centre est diffusée en français et en anglais, et les réunions, les ateliers et les conférences sont organisés de manière à permettre l'utilisation des deux langues officielles. Les chercheurs associés au Centre peuvent mener et présenter leurs travaux dans la langue officielle de leur choix; cependant, la direction du Centre qui est répartie en deux noyaux administratifs, dont l'un est à Moncton et l'autre à Halifax, reflète non seulement cette diversité linguistique, mais aussi la répartition géographique des domaines dans trois universités responsables du projet, soit l'Université de Moncton (Moncton), Saint Mary's University (Halifax), et Dalhousie University (Halifax).

Patrimoine et diversité culturelle

Le Centre Métropolis Atlantique reconnait l'importance du patrimoine culturel de la région Atlantique qui témoigne d'une longue histoire d'immigration et de diversité culturelle. Après les nations autochtones, plusieurs groupes tels que les Acadiens, les Canadiens Africains, les Écossais, les Irlandais et les Anglais se sont progressivement installés dans la région. Leurs présences, leurs histoires et leurs patrimoines culturels sont autant d'éléments susceptibles de favoriser la recherche en matière d'immigration et de diversité culturelle en Atlantique.

Régionalisme et transnationalisme

Au-delà des réalités propres à chaque province et de la spécificité des milieux ruraux et urbains, sans oublier la répartition des chercheurs dans un bassin de dix-sept universités, le CMA se présente comme un lieu d'échange pouvant favoriser la cohésion et la collaboration entre les divers intervenants en Atlantique. S'appuyant sur les réseaux nationaux et internationaux des universités collaboratrices, le CMA permet de lier la recherche locale sur l'immigration et la diversité culturelle à des perspectives nationales et transnationales.

Antécédents

Projet Métropolis : Un aperçu

Média et publications

  • Le Ministre Coderre rend visite aux partenaires Métropolis à Terre-Neuve (image jpeg)
  • Atlantic Report Volume 36, number 2 - Summer 2001 (pdf)

Documents de référence

  • Lettre de Meyer Burstein aux recteurs des universités de la région du Canada Atlantique (novembre 2001) (MS Word)
  • Lettre de Meyer Burstein aux recteurs des universités de la région du Canada Atlantique (mai 2001) (MS Word)
  • Lettre d'appui de la fédération des municipalités canadiennes (en anglais)
  • Évaluation du projet Métropolis Initiative conjointe de Citoyenneté et Immigration Canada et du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada